Références

L’expression de Peinture tactile de Larissa NOURY- Shakinko dépasse le domaine de l’art par son analogie avec celle d’une recherche scientifique menée en Russie et en France sur la sensibilité dermo-optique. Cette recherche se rapporte à un dialogue de la peau avec les radiations non visibles des couleurs. Leur relief renforcerait des impressions esthétiques qui ne sont pas que visuelles.

Cet appel de Larissa NOURY à un toucher des couleurs ouvre de nouvelles perspectives artistiques mais de plus parallèles à des investigations scientifiques.

Un titre d’exposition tel que « Couleurs du Temps » pourrait sembler une gageure ou une provocation car la rigueur et les limites du temps semblent incompatibles avec la poésie des couleurs et la divagation créatrice de l’esprit artistique. En fait, Larissa NOURY nous fait entrer dans un monde bien à elle et nous amène par ses dernières productions à reconsidérer notre perception visuelle de monuments et paysages aux structures parfaitement cartésiennes.
 
Artiste peintre née en Biélorussie, Larissa NOURY a suivi une formation en architecture intérieure qui l’a placée sur la voie d’une conception artistique parfaitement équilibrée et au dessin des plus surs, mais elle a aussi acquis une spécialisation de coloriste et le mélange de ces deux cursus a pu engendrer les peintures qui ont été présentées en 2005 dans les locaux de la Grande Loge de France et plus récemment encore dans trois salles de La Galerie du Carrousel du Louvre à Paris, en 2006.
 
La rencontre de deux univers en apparence opposés est rendue possible par l’inspiration de l’artiste qui entraîne notre regard vers un monde poétique aux couleurs rendues tactiles, voire parfois sensuelles. Aucun personnage ne vient troubler cet Eden mais il s’agit là du parti pris de la peintre qui a voulu privilégier certaines émotions que la présence humaine aurait probablement altéré. C’est notre œil qui analyse la profondeur des couleurs qui créent par leur densité ou leur légèreté la structure d’un univers perceptible par tous et permet de mettre en valeur l’espace imaginaire qui est en fait hors du temps. La palette est riche et les monuments, paysages ou sensations représentés sont réels ou reconsidérés : la réconciliation de la liberté créatrice du peintre si chère à Véronèse avec le rigorisme des dessins architecturaux est pleinement consacrée. Mais la méthode de la création à travers « impression »-« improvisation »-« composition » de Kandinsky est ici pleinement réadaptée à notre époque et permet à Larissa NOURY de nous suggérer une réflexion sincère, synthétique et multiforme sur les couleurs tactiles qui jouent avec les limites du visible et de l’invisible. L’authenticité de son style ainsi que ses recherches sur la subjectivité du monde personnel et  la rencontre entre l’individu et l’universel sont des aspects indéniables de sa réflexion artistique actuelle. Elle semble désormais avoir acquis une maturité de création parfaitement aboutie et son style s’affirme à présent comme une innovation dans l’art de la couleur et du dessin.
 
L’interprétation des couleurs et des formes de Larissa NOURY nous conduit à un regard neuf sur le monde qui nous entoure et c’est bien là le propre de tout pari artistique novateur.

Vinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo SliderVinaora Nivo Slider